Émissions

L'espace d'une chanson

Porté par son auteur-compositeur, chaque épisode présente une chanson inspirée par une région du Québec, son histoire et sa culture. Elle va à la rencontre de gens authentiques, d’artistes inspirés, de passionnés d’histoire, de témoins vivants ou acteurs des événements importants qui révèlent les différentes régions du Québec sous un nouveau jour.

Production : ÉchoCité productions / Télé-Québec / FMC

Année de Production : 2015

Durée : 30 min


Thématique abordée

Musique

Un lac, Martin Léon

La chanson Un lac de Martin Léon transmet la beauté et l’énergie paisible de n’importe quel lac comme lieu propice aux premiers amours. Pour lui, un lac c’est aussi des souvenirs familiaux de pêche et de baignade. Les Laurentides, lieu touristique de villégiature, d’art et de plein air où l’on pratique entre autres le ski, devient aujourd’hui victime du phénomène de «villégiaturbanisation» qui menace l’accès à la nature et la préservation des grands espaces.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Jeudi 29 juin 2017 à 14:30

Dimanche 02 juillet 2017 à 16:00

La vie d'factrie, Clémence Desrochers

Une visite à Sherbrooke, dans le quartier ouvrier de l’enfance de Clémence Desrochers, fait revivre La vie d’factrie.  La vie de femmes silencieuses et effacées qui travaillaient à la Dominion Textile, usine de textile. Les maladies industrielles causées par le bruit, la poussière et les semaines de 60 heures résument leurs conditions de travail. Suite au déclin de l’industrie fondatrice de l’Estrie, les rues du quartier sont maintenant vides.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 03 juillet 2017 à 10:00

Lundi 03 juillet 2017 à 16:00

Mardi 04 juillet 2017 à 13:00

Mardi 04 juillet 2017 à 22:30

Jeudi 06 juillet 2017 à 14:30

Ste-Scholastique blues, Tex Lecor

Dans Ste-Scholastique Blues, Tex Lecor ne mâche pas ses mots pour dire tout haut le drame des habitants de Mirabel. En 69, le gouvernement Trudeau exproprie 97 000 acres, soit 3 000 familles pour y construire l’aéroport international de Mirabel. On arrache injustement les terres aux agriculteurs, brise des vies et des rêves transmis de génération en génération. Le projet  s’avère un échec honteux. Une partie des terres sera rendue aux expropriés, 16 ans plus tard.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 10 juillet 2017 à 09:00

Lundi 10 juillet 2017 à 16:00

Mardi 11 juillet 2017 à 13:00

Mardi 11 juillet 2017 à 22:30

Jeudi 13 juillet 2017 à 14:30

Rue Ontario, Bernard Adamus

La rue Ontario de Bernard Adamus représente une des dures réalités de Montréal, principalement celle de Hochelaga-Maisonneuve : pauvreté, violence, prostitution, drogue. Le quartier a traversé trois phases : Maisonneuve l’opulente, Hochelag’ la miséreuse et HOMA, la bobo. Jadis prospère, le quartier s’est appauvri au fil des fermetures d’usine. Son embourgeoisement récent sème l’inquiétude. Des comités citoyens sont créés afin de prendre en charge les gens moins nantis.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 17 juillet 2017 à 09:00

Lundi 17 juillet 2017 à 16:00

Mardi 18 juillet 2017 à 13:00

Mardi 18 juillet 2017 à 22:30

Jeudi 20 juillet 2017 à 14:30

La complainte du Saint-Maurice, Fred Pellerin

En compagnie de Fred Pellerin et sur les airs de La complainte du Saint-Maurice, partez à la découverte de la Mauricie et de l’histoire de l’industrie forestière et papetière qui a marqué le développement de la région.  Au cœur du voyage, des récits d’hier à aujourd’hui témoignant de  la richesse du territoire, la vie à l’époque des camps de bûcheron, la drave en plus d’explorer le thème de l’éloignement intimement lié à la vie de travailleur forestier.  
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 24 juillet 2017 à 09:00

Lundi 24 juillet 2017 à 16:00

Mardi 25 juillet 2017 à 13:00

Mardi 25 juillet 2017 à 22:30

Jeudi 27 juillet 2017 à 14:30

La rue Principale, Les Colocs-Nicole Bélanger

Nicole Bélanger, qui était la «bien aimée» de Dédé et co-auteure de La rue Principale, nous conduit sur la rue principale de Normandin au Lac-St-Jean. Elle nous raconte le fameux voyage où Dédé l’amène dans sa « p’tite ville », pour « y montrer où c'est » qu’il était né… Elle raconte la nostalgie, la déception de Dédé de constater le changement et la venue du centre d’achat. Bien que fascinante, l’arrivée des centres commerciaux bouleverse les habitudes, tue les centres-villes et la proximité avec les gens. Depuis plusieurs années, des efforts sont déployés pour redynamiser le cœur des villes qui constitue l’âme des petites villes et villages.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 31 juillet 2017 à 09:00

Lundi 31 juillet 2017 à 16:00

Mardi 01 août 2017 à 13:00

Mardi 01 août 2017 à 22:30

Jeudi 03 août 2017 à 14:30

La Basse-Ville, Sylvain Lelièvre

La chanson La basse-ville de Sylvain Lelièvre, l’enfant de Limoilou, décrit non seulement son quartier de Québec, mais aussi le clivage entre la haute-ville, quartier bourgeois, et la basse-ville, quartier ouvrier. Cette rivalité a fait partie du paysage jusqu’à tout récemment. La trentaine d’escaliers qui les sépare, cette métaphore architecturale des classes sociales, ne décourage en rien les gens de la basse-ville qui sont fiers de leur quartier. C’est l’endroit d’où ils viennent, c’est leur identité.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 07 août 2017 à 09:00

Lundi 07 août 2017 à 16:00

Mardi 08 août 2017 à 13:00

Mardi 08 août 2017 à 22:30

Jeudi 10 août 2017 à 14:30

Qu'est-ce qu'on leur laisse, Richard Séguin

Qu’est-ce qu’on leur laisse ? La chanson de Richard Séguin résonne à St-Venant-de-Paquette en Estrie. La municipalité se retrouve sur la liste des  villages dévitalisés ; sans dépanneur, ni garderie, ni école… St-Venant «renonce à renoncer» et crée les Amis du Patrimoine. Le mot d’ordre est solidarité. Par l’implication citoyenne et la transmission de génération en génération, on souhaite léguer aux citoyens de demain un sentiment d’appartenance, un héritage, un devoir. Plusieurs initiatives sont mises sur pied.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 14 août 2017 à 09:00

Lundi 14 août 2017 à 16:00

Mardi 15 août 2017 à 13:00

Mardi 15 août 2017 à 22:30

Jeudi 17 août 2017 à 14:30

Le blues d'la métropole, Michel Rivard et Pierre Huet

Créé en 1972, portant un regard sur les années 67-70, Le blues d’la métropole décrit des années marquantes de Montréal mais surtout le blues qui a suivi. Ce vent de naïveté d’une jeune génération qui s’ouvre sur le monde laisse vite place au deuil d’une révolution avortée. Michel Rivard et Pierre Huet dressent le portrait d’une société qui évolue socialement et des difficultés que vit Montréal. 
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 21 août 2017 à 09:00

Lundi 21 août 2017 à 16:00

Mardi 22 août 2017 à 13:00

Mardi 22 août 2017 à 22:30

Jeudi 24 août 2017 à 14:30

Le beat à Tibi, Anodajay et Raôul Duguay

En guise d’hommage à l’Abitibi, la chanson Le beat à Ti-Bi d’Anodajay avec la collaboration de Raôul Duguay est un excellent prétexte pour explorer toute la vivacité de cette jeune et grande région. Du courage émérite des premiers colons jusqu’à la vie culturelle en constante ébullition, en passant par les mines, les lacs, les forêts, sans oublier la présence des autochtones, toutes ces belles richesses font de l’Abitibi une des régions les plus vivantes du Québec.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 28 août 2017 à 09:00

Lundi 28 août 2017 à 16:00

Mardi 29 août 2017 à 13:00

Mardi 29 août 2017 à 22:30

Jeudi 31 août 2017 à 14:30

Un refrain trop long, Louis-Jean Cormier

La chanson engagée Un refrain trop long de Louis-Jean Cormier témoigne du dilemme déchirant qui divise Sept-Îles : économie prospère ou qualité de vie saine ? Un projet de mine à ciel ouvert à proximité des résidences est en discussion. La Côte-Nord, dont l’économie repose sur les ressources naturelles, est-elle une de ces nombreuses régions jetables après usage ? La communauté innue et les citoyens du Canton-Arnaud s’inquiètent de l’avenir de leur bien commun.
PROCHAINES DIFFUSIONS :

Lundi 04 septembre 2017 à 09:00

Lundi 04 septembre 2017 à 16:00

Mardi 05 septembre 2017 à 13:00

Mardi 05 septembre 2017 à 22:30

Jeudi 07 septembre 2017 à 14:30

T'es pas game, Les soeurs Boulay

Comme le racontent les Sœurs Boulay dans T’es pas Game, on ne sort pas la Gaspésie des Gaspésiens! Ces montréalaises d’adoption sont toujours aussi amoureuses de leur région pittoresque et du rythme de vie apaisant qui y règne, malgré les attraits de la vie urbaine.  Alors que certains partent pour la ville pour y rester, d’autres retournent au bercail avec l’ambition de poursuivre une carrière artistique.  Bien que la culture y soit encore fragile et que les matières premières s’épuisent, tout demeure possible. 
PROCHAINES DIFFUSIONS :

* Cet épisode n'est plus diffusé
au cours de cette période

Infolettre

Recevez chaque mois un aperçu de nos nouveautés